Éditorial
Pour consulter les textes du président de YMAA Québec et ceux de Maître Yang Jwing-Ming traduit pour vous en français ..................> Cliquez ici
 
Le Chi-Kung des lettrés
Une école de vie pour une santé complète , celle de vivre au présent , positif et consciemment . Cela vous intéresse !.> Cliquez ici

 

Philosophie a l'entrainement au Ymaa

A l'intérieur des sociétés martiales chinoises, le succès d'un élève n'est pas determiné par son apparence extérieure ou comment il est fort ou faible mais plutot par sa moralité et comment il pense. Les Artistes martiaux chinois ont un dicton : "Un étudiant devra depenser trois ans pour se trouver un bon professeur et un professeur testera un élève pour trois ans". Un élève judicieux réalisera qu'il est mieux de dépenser plusieurs années pour se chercher un bon professeur que de dépenser son temps à apprendre avec un professeur médiocre. Un bon professeur vous conduira dans la bonne voie et vous aidera à construire une fondation solide pour l'entrainement futur. Un professeur qui n'est pas qualifié cependant, ne vous aidera pas a construire une solide fondation et peut également vous enseigner des mauvaises habitudes. En addition, les bons professeurs vous donneront toujours le bon exemple avec la vertu morale et spirituelle. Le bons Artistes Martial n'enseignent pas seulement les techniques martiales mais enseignent aussi
la "Voie de Vivre".

Du point de vue d'un professeur, il est vraiment difficile de trouver de bons élèves. Lorsque les nouveaux élèves débutent leurs entrainements, ils sont habituellement enthousiastes et sincères et sont d'accord pour accepter la discipline et observer les bonnes manières. Cependant, comme le temps passe, graduellement le professeur voit comment les élèves sont dans la vie et quelque fois il sont différent de comment ils agissaient dans le commencement des classes. À causes de ces raisons, les professeurs dépensent trois ans années à surveiller et tester les élèves avant de faire leur faire confiance et leur passer les secrets de leur style. C'etait spécialement dans les temps anciens lorsque les Arts martiaux étaient employé pour la guerre et les techniques de combat d'ou les secrets étaient gardées. La "Moralité Martiale" est appelée "WUDE" .
Les professeurs ont longtemps considéré Wude pour être le critère le plus important pour juger les étudiants et ils en ont fait la partie la plus importante de l'entrainement dans les Arts martiaux Chinois traditionnels. Wude inclut deux aspects :

La Moralité dans l'action inclut le Respect, la Droiture, la Confiance et la Loyauté. La Moralité de l'esprit consiste en la volonté Endurance, la Perseverance, la Patience et le Courage. Traditionnellement, seulement les étudiants qui avaient cultivés ses standards de moralité étaient considéres comme fiable pour l'enseignement. Des deux aspects de la moralité, la Moralité dans l'action est la plus importante. La raison est vraiment simple. La Moralité dans l'action concerne les rapports avec le Maitre et les étudiants de la classe, les autres Artistes martiaux et le public général. Les étudiants qui n'ont pas de moral dans leurs actions ne sont pas fiables pour être enseigné, ni avoir confiance et être également respecté. En outre, sans Moralité dans l'action, ils peuvent abuser de leur art et employer les habilités de combat pour frapper d'innocentes victimes. Par conséquent, les Maitres prendront soins de surveiller minutieusement pendant une longue période jusqu'à ce que les étudiants rencontrent les standards de la Moralité dans l'action avant de les amener à un entrainement plus sérieux.

La Moralité de l'esprit est pour l'auto cultivation lequel est requis pour atteindre le but final. Les Chinois considèrent que nous avons deux formes d'esprit, un " Esprit émotionnel" et un " Esprit sage". Habituellement, lorsqu'une personne échoue dans toutes choses, c'est parce que l'Esprit émotionnel à dominé sa pensée. Les cinq éléments dans la "Moralité de l'Esprit" sont les clés pour l'entrainement, et ils conduisent l'élève au stage que l'esprit sage peut dominer. L'auto cultivation et la discipline est le but de l'entrainement philosophique du YMAA.